bandeau site
“Chaque année, en France, 10 000 hectares sont dévastés par les campagnols terrestres”
Accueil > Expérimentation de lutte raisonnée / zones expérimentales > Zone Expérimentale de Régulation des Rongeurs en Agriculture de Conservation (ZERRAC)

Zone Expérimentale de Régulation des Rongeurs en Agriculture de Conservation (ZERRAC)

Voir cette page au format pdf

Des pullulations de campagnols des champs sont observées dans plusieurs pays d'Europe (Allemagne, Espagne, France...) tant dans les zones d'élevage dominées par la prairie permanente que dans les zones de grande culture où elles ont alors un impact sévère. En Espagne, la conversion de la production céréalière en production de légumineuses fourragères a conduit à des pullulations majeures (Luque Larena et al. 2013, Jareno et al. 2015). En Allemagne, les pertes financières liées aux pullulations de campagnol des champs en grandes cultures sont estimées à plusieurs dizaines de millions d'Euros (Jacob et Tkadlec, 2010).

 

Dans les zones ou la SAU constitue une part importante de l'occupation du sol, le seuil de « basculement » vers des dynamiques cycliques engendrant des pullulations se situe à à un ratio STH/SAU d'environ 50%, mais il peut être considérablement abaissé par l'introduction d'une fraction même faible de légumineuses (trèfle, luzerne, etc.) dans le système (Delattre et al, 1992). La structure du paysage a également un rôle important : les grandes parcelles de prairies présentant une faible hétérogénéité paysagère (openfield), favorisent la colonisation par les rongeurs et n'offrent pas un habitat optimal pour leurs prédateurs (Delattre et al. 1996, 1999).

 

Les systèmes sans labour (i.e. techniques culturales simplifiées TCS, semis-directs...), dont les surfaces s'accroissent, sont particulièrement exposés aux pullulations de campagnols. Ils consistent à semer au travers d'un couvert végétal intermédiaire, sans aucune intervention mécanique de travail du sol (ni labour, ni hersage), ménagé entre la récolte de la culture précédente et le semis de la suivante. Si l'objectif est de préserver l'activité biologique du sol permettant le développement de son potentiel de production, cette absence de perturbation du sol et la couverture végétale permanente sont très favorables au campagnol des champs, qui peut alors atteindre des densités de plusieurs centaines par hectare avec des pertes pouvant représenter 80% de la production.

 

Dans le cadre du plan Ecophyto 2 et en s'appuyant sur l'expérience acquise lors de la mise en place des zones expérimentales du massif Jurassien pour la gestion du campagnol terrestre (Delattre et Giraudoux, 2009 ; Verilhac et al, 2014), la FREDON Franche-Comté avec la DRAAF Bourgogne Franche-Comté, la Chambre d'Agriculture du Jura, la Chambre d'Agriculture de Bourgogne Franche-Comté et le Laboratoire Chrono-Environnement de l'Université Bourgogne Franche-Comté ont créé en 2016 la Zone Expérimentale de Régulation des Rongeurs en Agriculture de Conservation (ZERRAC) à Saint Aubin dans le département du Jura avec 8 exploitations agricoles engagées en agriculture de conservation.

ZERRAC

 

3 objectifs sont poursuivis :

  • mettre en place un suivi des populations de campagnol des champs sur le long terme afin de mieux appréhender leurs dynamiques spatiales et temporelles dans un paysage de grandes cultures privilégiant les semis directs sous couvert végétal
  • concevoir et expérimenter, tout en diminuant l'usage des produits phytosanitaires,  des méthodes de lutte alternatives et/ou complémentaires (dans un premier temps, une herse) à l'utilisation de la bromadiolone afin d'évaluer (i) leur efficacité sur les populations de campagnols des champs (ii) leur impact sur les rendements des différentes cultures mais aussi en terme de qualité des récoltes (iii) leurs effets sur l'activité biologique du sol
  • si possible procéder au  suivis des autres compartiments du système, notamment les prédateurs de campagnols : réponse numérique, réponse fonctionnelle (variations du régime alimentaire) et écotoxicologie.

 

 

 

 

Même si des résultats intermédiaires pourront être produits, il sera nécessaire de poursuivre l'expérience sur plus d'une dizaine d'année, temps nécessaire au suivi de plusieurs cycles de pullulations.

Site Big Bang   Fleche   Actualités   ::  Contact  ::  Plan du site  ::  Mentions légales  ::  FAQ  ::  Partenaires   Fleche 2